19 – La réalisation – partie 12 : Encrage et Écrans

Avant de démarrer cet article, un mot sur les évènements de ce week-end: Nous sommes profondéments horrifiés par ce qui s’est passé à Paris et nous associons de tout cœur avec les parisiens et les équipes de secours qui font un boulot incroyable.

Évidemment, la séance de dédicaces à laquelle je devais participer a été annulée. J’espère vraiment avoir vite l’occasion de vous rencontrer en personne.

Merci! Passons à l’article de la semaine:

La Réalisation

Encrage et Écrans

 

La dernière fois, j’ai comparé mon storyboard et mes images finales. Aujourd’hui, je vais continuer mon encrage et commencer à réfléchir au nombre final d’écrans nécessaires pour composer un épisode de mon récit en turbomédia.art23 image h

 

J’attaque donc cette cession par l’encrage des crayonnés vus la semaine passée. Je commence par tracer au fineliner les contours des cases, de manière à me donner psychologiquement un cadre pour dessiner et savoir quand arrêter mes traits. (image a)

art23 image a

(image a)

 

Puis je complète si nécessaire (ici, c’était le cas!) les dessins par quelques ajouts et/ou quelques repentirs. (C’est-à-dire que j’ai changé d’avis sur tels ou tels éléments ou détails.) (image b):

-Ajouts de détails dans la main gauche du robot beige en case 1

-Retouche sur la tête du robot bleu en case 3

art23 image b

(image b)

 

Dès lors je passe à l’encrage! (J’adore ce moment-là!) J’avoue faire quelques traits sur une feuille avant, avec le pinceau, pour me dérouiller la main; sinon je tremble toujours un peu au début… Je débute par la case 1: (image c)

art23 image c

(image c)

 

Je jongle entre les Fineliners et le pinceau pour varier les traits et leurs épaisseurs. Je n’oublie pas d’ajouter les détails. (images d et e)

art23 image d

(image d)

 

art23 image e

(image e)

 

Je passe maintenant à la case 2, qui est assez rapide à faire puisqu’elle ne montre qu’un élément isolé. Comme c’est un gros plan, j’utilise davantage le pinceau pour renforcer l’aspect “proche” du spectateur, et ça apporte plus (comme je l’espère!) de cachet “ligne claire” à mon dessin! (image f)

art23 image f

(image f)

 

…Je finis donc par la case 3, et curieusement, je suis plus fébrile lorsque l’échelle n’est ni un gros plan comme la case 2, ni un plan large comme à la case 1: ici j’ai du mal à trouver la bonne épaisseur de trait (image g). Je décide d’épaissir les contours et d’affiner les détails intérieurs des formes. (image h)

art23 image g

(image g)

 

art23 image h

(image h)

 

Voilà! j’ai terminé l’encrage de ces 3 cases, je retoucherai ça lors du scan, il y a quelques erreurs à effacer… (image i)

art23 image i

(image i)

 

Maintenant, je vais jeter un oeil sur tous les écrans que j’ai réalisé pour ce début de turbomédia: je ne sais toujours pas exactement combien il doit y en avoir dans un épisode, pour que la lecture ne soit ni trop longue, ni trop courte, et que son temps de chargement soit dans les limites du raisonnable. Je visualise donc juste les écrans terminés: 27 écrans, animation du début comprise (image j). Maintenant, si j’ajoute les écrans pas terminés: 36 écrans -animation du pied comprise- (image k). Je vais tenter de deviner au doigt mouillé: j’imagine que mon épisode 1 fera quelque chose comme 50-65 écrans. Est-ce une bonne longueur pour un lecteur? Je n’en sais rien, il va falloir expérimenter encore. Chacune des images qui compose mon turbomédia est en format JPEG, et pèse entre 130 et 160 Ko, Je sais qu’il doit être possible d’ajuster encore ce poids, mais j’ai peur de perdre en netteté et en définition…

art23 image j

(image j)

 

art23 image k

(image k)

 

Dernière chose: Je n’ai pas encore parlé de la police de caractère que j’utilise; c’est une police originale, crée par un ami (et ancien camarade de promo à StLuc, en BD): Pierre Matterne, dessinateur BD et coloriste, connu sur le net sous le pseudo de Dr_Folaweb. Il a été assez gentil pour accepter que j’utilise sa font pour mes BD depuis un bon moment déjà! Pour ce projet, je ne voulais pas utiliser une police classique; je souhaitais que tout soit original: dessins, scénario, logiciel, police, etc. …donc j’ai hésité entre 2 fonts:

-Celle de Dr_Folaweb, la bien nommée Dr_Folaweb_Hellish:

art23 image l

 

-et celle d’Antoine Ravnich,  un autre ami ex-blogueur BD (connu sous le pseudo ChN1) assez gentil lui-aussi pour me permettre d’utiliser sa police perso, la ChN1 Regular:

art23 image m

 

Celle de ChN1 était trop marquée “écriture à la main”, et j’ai donc opté pour celle de Dr Folaweb! Merci à tous les deux!

La semaine prochaine, la suite de la réalisation du Turbomédia!

3 commentaires sur “19 – La réalisation – partie 12 : Encrage et Écrans

  1. if your teacher doesnt mind, honest to god you can use shoe spray! normally i say spray paint but not on a leather jazz shoe. do two thin layers, allowing time for them to dry. they will feel stiff at first but then stretch out. tights are also available in darker shades, capezio makes really nice ones and you can order just one pair if need be. check out discountdance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *